Archives du mois : juin 2010

L’étrange défaite

Dans L’étrange défaite, livre à la précision chirurgicale, Marc Bloch : « Que chacun dise ce qu’il a à dire ; la vérité naîtra de ces sincérités convergentes. » Mais aussi divergentes, si j’osais. Et surtout ceci, citant Condorcet : « ni la Constitution française, ni même la Déclaration des Droits de l’Homme ne seront présentées à aucune […]

Comme le poisson dans l’eau

A une poète qui me demandait comment je me trouve dans cette ville, j’ai répondu « selon la phrase classique, comme le poisson dans l’eau ». Réponse curieuse, sinon mauvaise, n’était cette phrase de Germaine Tillon, dans la Traversée du mal, qui arrive à point lui donner tout son sens : « Mais une eau qui était continuellement […]

Car on n’est pas toujours derrière

Relis Une vie ordinaire : « Car on n’est pas toujours derrière ceux dont les livres plaisent tant que l’envie nous vient de tout faire comme l’inspire leur éthique. »