Une ville de plus mise en ligne

Viens d’ajouter Une ville de plus aux Poèmes. Dans cette lipolepse en prose (terme qu’il est convenu de discuter), le récit se donne plus d’espace sans retomber dans la verticalité. Tentative d’évolution de la forme vers moins de hiératisme, pour le meilleur ou le pire.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais rendu public. Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires