Littérature et langage utilitaire

Dans Allègement – si je ne me trompe pas – Hubert Lucot note : « La littérature est au langage utilitaire ce que le plaisir est à la reproduction de l’espèce. »

Les termes de la comparaison sont bien choisis même si la littérature ne gagne pas au jeu – même sérieux – des alternatives et moins encore à leur résolution. C’est joindre l’utile à l’inutile qui est source de plaisir.

Plaisir tout relatif d’ailleurs, que cette besogne peu ragoûtante d’écrire.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais rendu public. Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires