Archives du mois : septembre 2010

Le petit Sary qui s’illustre

Projette une sorte de dictionnaire autobiographique. Il serait d’abord une discipline d’écriture en tant qu’il pourrait ne pas avoir de fin (imaginons une poignée de lecteurs qui le perpétueraient, car enfin tout arrive), car écrire un article de lexique n’est pas composer. Mais s’il avait nécessairement quelque chose à démontrer, ce serait que vivre est […]

A prendre ou à laisser

Je suis bien conscient des faiblesses du poème en vidéo A PRENDRE OU A LAISSER, mais je le conserve pour ce qu’il m’apprend : son sujet imposait la vidéo en tant qu’elle force une lecture linéaire, qu’elle met le rythme sous sa coupe et qu’elle dispute au lecteur sa marge de manœuvre. Je maintiens donc […]

Une pipe et un peu de tabac

Une pipe et un peu de tabac : rien ne manque à l’inventaire. Retrousse tes manches. Congédie sans ambages toute pensée pour une heure d’un répit impeccable. Ton temps n’a plus cours sur le marché d’aujourd’hui ; c’est un emploi comme un autre auquel tu le destines.

Du poème référencé – 02

Tapez « Morale élémentaire » dans le premier moteur de recherche venu. Qu’obtenez-vous ? Contre les instances multiples de ce lieu commun, la forme poétique – inventée par Raymond Queneau dans son livre éponyme- dispute. Le poème n’a plus lieu d’être mis à l’index. Il reprend sa place ou son rang dans la circulation générale, […]

Tourner sa langue

Réfléchir avant de parler. Ceux qui nous assènent cet adage feignent-ils d’oublier l’évidence : qu’il arrive qu’on réfléchisse mal.

La table des Incongrus

Un des rares mariages où je me rends. La mère du marié – croyant bien faire je suppose – me place d’emblée à la table des Français (puisque nous parlons la même langue, n’est-ce pas !). La table des Incongrus, où le vis-à-vis forcé prend son allure de farce. Mais les Français sont trop xénophobes […]

L’oeil et l’oreille

La forte dimension visuelle de la Morale élémentaire joue également dans ce sens. Les mots sont avant tout donnés à voir (plus qu’à entendre) et leur « isolement » historique n’en est que mieux souligné. » L’erreur ici me semble évidente. Le hiératisme est aussi une question d’oreille. Queneau avait en vue une déclamation de ses […]

Je dirai en peu de phrases…

Je dirai en peu de phrases comment tu te minais sur ton rocher, vestiges d’une tour dressée comme un i, portant son ombre sur le bocage que tes ruines ont rendu à son ensoleillement. Ce n’est pas fait. Tu finis de le rouler sur quelques mètres encore, ce bloc de pierre à taille d’homme qui […]

Lectures d’août 2010

Mes lectures d’août 2010, avec retour à certains titres que j’ai eu le plaisir de remonter, comme les cailloux d’un petit Poucet : – Jean Grenier : L’esprit du Tao – Jean Granier : L’intelligence métaphysique – Marcel Conche : Tao Te King – Stendhal : Vie de Henry Brulard – Michel Butor : Petite […]