Archives du mois : octobre 2010

Le futur du matériau

Tout de même, tu devrais savoir qu’une feuille ne peut se plier indéfiniment. Tu finis toujours par te mettre dans de ces impasses. C’est au contraire déplier qu’il te faut, ouvrir sur le futur du matériau.

Fin du poème

Le mot « fin » me laisse toujours abasourdi. C’est au dernier mot que le poème ne fait que commencer. S’il n’est pas, dans un même noeud, la fin et le début de quelque chose, à quoi bon l’écrire ? Il est donc vital pour le poème qu’il circule d’une connexion à l’autre indéfiniment.

Toute la distance qui me sépare de moi

Antonin Artaud : « J’ai pour me guérir du jugement des autres toute la distance qui me sépare de moi. »

Jean Maurice – La chanson de Roland

Sur la chanson de geste : « Si le genre montre si peu d’attirance pour l’analyse, s’il présente le plus souvent un récit morcelé en tableaux assez autonomes, c’est aussi par prédilection pour les combats, qui, en eux-mêmes, dans leurs causes et dans leurs conséquences, permettent la facile mise en oeuvre de la catégorie de la […]

Roland Barthes par lui-même

Sa voix : « De là à comprendre ce qu’est la description : elle s’épuise à rendre le propre mortel de l’objet, en feignant (illusion de renversement) de le croire, de le vouloir vivant : »faire vivant » veut dire « voir mort ». L’adjectif est l’instrument de cette illusion ; quoi qu’il dise, par sa seule qualité descriptive, l’adjectif […]

Lectures de Septembre 2010

Lectures de Septembre 2010 : -Antoine Compagnon : Ecrire la Vie (Cours au Collège de France) – Michel Butor : Degrés – Georges Perros : Papiers collés I, II et III – Jean Roudaut : Georges Perros – Cesare Pavese : Le métier de vivre – Olivier Andrieu : Réussir son référencement web