Dernier geste

Le dernier geste épuise parce qu’on le sait définitif. Seul l’infini repose.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais rendu public. Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires