Archives du mois : octobre 2013

Hanoï interlude 3

Villes fourmillantes, tintantes et résonnantes, qui semblent s’exalter de leur propre clameur, et donnent parfois le pressentiment de ce que pourrait être un orgasme de la pure activité. » Julien Gracq.   3 tintante haletante fourmillante ville à l’orgasme quotidien de la plus pure urbanité     Hanoï interlude 4 Hanoï interlude 2

Pusillanimité est le vrai nom de ma maladie

Pusillanimité est le vrai nom de ma maladie, mais comment s’en défaire ? A la vaincre, on mériterait une statue ; mais, qui voudrait élever une statue à l’individu qui, de vieille femme qu’il était, se transforme en homme ?  » Georg Christoph Lichtenberg.

Hanoï interlude 2

Pause entre 2 poèmes de Passion bémole, je me force à courir les rues de Hanoï (Vietnam) que, depuis si longtemps, j’avais désappris à regarder. D’où ces notes en vers nées d’un temps présent qu’il s’agit de rendre plus désirable. Côté fabrique, les familiers de la morale élémentaire y reconnaîtront son interlude, composé de 7 […]

Hanoï interlude 1

Pause entre 2 poèmes de Passion bémole, je me force à courir les rues de Hanoï (Vietnam) que, depuis si longtemps, j’avais désappris à regarder. D’où ces notes en vers nées d’un temps présent qu’il s’agit de rendre plus désirable. Côté fabrique, les familiers de la morale élémentaire y reconnaîtront son interlude, composé de 7 […]

Lectures de septembre 2013

Lectures de septembre 2013 : – Jean-Luc Steinmetz : Mallarmé – Jean-François Billeter : Leçons sur Tchouang-Tseu – Marc Halévy : Le taoïsme – Raymond Queneau : Courir les rues – Christophe André : La timidité – Henri Michaux : Lointain intérieur ; Plume