Hanoï interlude 6

Un jour on démolira / ces beaux immeubles si modernes / quand ces immeubles vieilliront / du poids infini de la tristesse des choses (Courir les rues)

Raymond Queneau.

 
 

6


le béton neuf
bientôt fauché
gorgé d’eau
avant
l’ancien
fane

 
 

Hanoï interlude 7

Hanoï interlude 5

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais rendu public. Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires