Lorsque j’écris en vers, ma table est en prose…

Je sais que même lorsque que j’écris en vers (poésie ?), ma table est en prose. Je ne veux pas dire que j’écris mes vers à partir de proses ; je veux simplement dire que sans la prose, je ne pourrais pas écrire en vers. J’ai besoin de la prose pour garder les pieds sur terre. Le vers n’est, pour moi, pas autre chose que la possibilité de jouer avec la prose, avec la syntaxe de la prose, avec les mots de la prose, avec les intonations potentielles contenues dans la prose, mais qui ne peuvent être dégagées et énoncées qu’en vers. »

Emmanuel Hocquard, Action poétique N°131

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais rendu public. Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires