Rituel du vendredi

Rituel du vendredi. Tu écriras dans la douleur ? Où j’ai rempli mes obligations. Quand elle prend ses quartiers dans mon ventre. Peine perdue ?  Déménage sur mes paupières. Encercle mes reins. Il est encore temps d’en finir ? Serre ma cage thoracique jusqu’à l’étouffement. Lundi où elle s’en va. S’absente de la semaine. Mon corps cherche à me dire quelque chose.

Mais quoi ? Le corps ne doit pas être le prix du poème, mais son silence un critère.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais rendu public. Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires