De Passion bémole en passion bémol

Je viens d’achever la première version de la dernière section du recueil. Je la vois comme une sorte de petit roman en vers accélérés, mais ça peut se lire dans tous les sens naturellement.

Elle comprend désormais 20 morales élémentaires inédites, toutes bâties sur la même forme que j’ai conçue à mon usage :
– seuil possible
– été préliminaire
– veste anthracite
– paysan parvenu
– vie antérieure
– glisse péremptoire
– manoir collatéral
– porte dérobée
– escalier noir
– standard remis
– oreille déblayée
– réseau lu
– accord virtuel
– œil droit
– profil effaré
– départs quotidiens
– longuement nu
– couche fausse
– galerie commerciale
– mer dépliée

Il me reste à réviser chaque cycle et la mise en page définitive.

Je ne vois pas ce recueil comme un livre à part (entière), mais comme une branche de mon hyperlivre, c’est-à-dire ce site. C’est ce que je tâcherai d’expliciter dans ce carnet à partir de janvier prochain. Grande envie de passer à autre chose pour le moment. (maj du 14/12 — car à observer un mobile trop longtemps je m’endors, et d’un mauvais sommeil.)

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais rendu public. Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires