J’entame la quatrième saison

J’entame la quatrième saison aujourd’hui en relisant les saisons précédentes. Je ne sais toujours pas très bien ce que ça vaut, mais ce qui me frappe, c’est l’action des poèmes sur ma mémoire. Je revois immédiatement l’image qui m’a donné envie de composer. On peut vraiment parler de poèmes de circonstances. Mais à quoi bon pour le lecteur ?

Je vais donc reprendre mes errances dans la ville, pour un mois environ cette fois. Comme une pause studieuse.

Et comme toujours, ce sera au réel d’avoir de l’inspiration, pas à moi !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais rendu public. Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires