Archives de la catégorie : Dans les coulisses

Notes orphelines, qu’aucun projet n’adopte.

Quant au réalisme socialiste

Quant au réalisme socialiste, il en reste malheureusement trop souvent à une simple juxtaposition des mouvements de foule et des aventures individuelles, sans parvenir à établir entre ces deux pôles un moyen terme authentique. En cela il demeure au niveau d’une fausse épopée, la liaison organique de la noblesse y étant abolie sans rien qui […]

Nous les autres

Pas écrit une ligne depuis Hanoï interlude. Mais lectures nombreuses, rempli beaucoup beaucoup de petites fiches en vue d’un chantier qui me permettra d’approfondir mes langue et culture vietnamiennes. Le but ultime en serait cet idéal de détachement que cite Todorov dans La conquête de l’Amérique : « L’homme qui trouve sa patrie douce n’est qu’un […]

Nous et les autres

Lecture de Nous les autres, de Todorov, la réflexion française sur la diversité humaine. L’ethnocentrisme « consiste à ériger, de manière indue, les valeurs propres à la société à laquelle j’appartiens en valeurs universelles. » « Rousseau détruit la fausse évidence dont part l’ethnocentrisme, la déduction de l’universel à partir d’un particulier. L’universel est l’horizon d’entente entre 2 […]

Lirait-on Rimbaud de la même manière

Lirait-on Rimbaud de la même manière s’il n’avait pas écrit sa Lettre du voyant ? Et la correspondance de Mallarmé (« en creusant le vers à ce point ») ? A-t-on mesuré l’influence des discours que les poètes eux-mêmes tiennent sur leur écriture ?

On parle beaucoup processus

On parle beaucoup processus, work in progress mais on continue à mesurer le résultat : le Livre comme évènement. On comprend qu’il faut peindre le passage, mais on continue à défiler devant les toiles de maîtres.

Lectures de décembre 2014

Lectures de décembre 2014 :   – Denis Roche : Œuvres poétiques complètes – Michel Butor : La modification – Anne-Marie Albiach : État – Jacques Réda : Récitatif ; La tourne

Lecture d’octobre 2014

Lectures d’octobre 2014 : – Aragon : Le crève-coeur – Charles Péguy : Les tapisseries – Raymond Roussel : Impressions d’Afrique – Raymond Roussel : Les nouvelles impressions d’Afrique – Raymond Roussel : Comment j’ai écrit certains de mes livres – Raymond Queneau : Petite cosmogonie portative – Paul Valéry : La Jeune Parque – […]

Peu d’écrivains, au bout du compte, n’écrivent pas

Peu d’écrivains, au bout du compte, n’écrivent pas pour « raconter leur vie ». On peut même supposer que beaucoup publient des « fictions », des « romans », des « poèmes », pour gagner enfin le droit, une fois la notoriété venue, de mettre, comme disait Baudelaire, leur « cœur à nu » et de publier des « journaux intimes » ou des « autobiographies ». Christian Prigent, […]

Avec le web, l’écriture

Avec le web, l’écriture s’installe dans le définitivement provisoire. D’où l’attirance – attention danger ! – pour les projets, l’ivresse des commencements. Voir ici-même l’exemple des médits, de Hanoï interlude. Je note et prends acte pour la suite. Projets à peine ouverts qu’ils tournent en tâche de fond. Je ne peux avancer que par rémission. […]

De la propriété d’une idée

Dans une civilisation traditionnelle, il est presque inconcevable qu’un homme prétende revendiquer la propriété d’une idée et, en tout cas, s’il le fait, il s’enlève par là-même tout crédit et toute autorité, car il la réduit ainsi à n’être qu’une sorte de fantaisie sans aucune portée réelle : si une idée est vraie, elle appartient […]