Archives de la catégorie : De mémoire

Anthologie personnelle de poèmes mis en mémoire.

Sonnet de Jean Cassou

J’ai été arrêté pour activité de résistance par la police de Vichy, le 13 décembre 1941, à Toulouse, en zone non occupée, et mis au secret à la prison militaire de cette ville avec les autres camarades de notre réseau pris avec moi. Dès la première nuit j’entrepris, pour passer le temps, de composer […]

Sonnet de Raymond Queneau

Extrait d’un recueil de sonnets publié en 1958 et repris dans Le chien à la mandoline. Sur un thème bien baudelairien…   Le crépuscule de l’aube Lorsque dans le sommeil tombe un cristal de lune Et que bien loin du mal un bien s’est égaré Le rêve prend la route où veille la fortune Celle […]

Sonnet d’Olivier Larronde

J’ai découvert Olivier Larronde en 1990 dans la réédition des Barricades mystérieuses, où l’éditeur avait cru bon d’adjoindre un ensemble de témoignages qui ne me semblaient pas rendre service à l’œuvre. On y voyait René Char en caleçon à genoux devant l’archange poète et autres excentricités du même tonneau. Ce n’est qu’en 2002 que, dans […]

Sonnet de Bernard Noël

Dans ce petit livre d’un poids terrible, la torture passe à la question du vers, et le poète fait parler le bourreau – le poète cuisine le bourreau jusqu’à ce qu’il parle – jusqu’à ce qu’on lui voie l’intérieur : jusqu’à ce que bée, flagrant, le vide – le vide vertigineux et méchant qui prolifère […]

Sonnet d’Etienne Jodelle

Jodelle n’avait pas si mauvaise opinion de lui-même. Entretenant un jour Étienne Pasquier sur le sujet de la poésie française il lui dit confidément et avec sa franchise ordinaire que si Ronsard l’emportait le matin sur Jodelle, Jodelle l’emportait l’après-dîner sur Ronsard. On disait que Ronsard était le premier des poètes mais que Jodelle en […]

Sonnet, de Théophile de Viau

Non recueilli dans les Œuvres poétiques, ce sonnet de Théophile de Viau que Baudelaire cite à la fin de Mon cœur mis à nu, tire le motif du songe érotique vers la nécrophilie. Je songeais que Phyllis des enfers revenue, Belle comme elle était à la clarté du jour, Voulait que son fantôme encore fît […]

Les Regrets, Sonnet 87

Petite magie, qu’un aussi vieux sonnet permette cette opération élémentaire de lecture : l’identification. Jusqu’à ce verbe « s’étranger », qui donne envie d’en retrouver l’usage, injustement oublié. D’où vient cela, Mauny, que tant plus on s’efforce D’échapper hors d’ici, plus le démon du lieu (Et que serait-ce donc, si ce n’est quelque dieu ?) Nous y […]

Urania

Lu dans la revue Formules N° 12, ce poème Uranie, de Jaroslaw Iwaszkiewicz. Uranie, sœur résineuse, je t’ai donné ce nom Car le doigt de ta cime pointe vers le ciel. Le vent qui se lève dans ta noire crinière S’apaise près du sol. Ma sœur, je te somme, Comme jadis le devin couronné de […]

Moment, poème de Victor Segalen

Ce que je sais d’aujourd’hui, en hâte je l’impose à ta surface, pierre plane, étendue visible et présente ; Ce que je sens, – comme aux entrailles l’étreinte de la chute, – je l’étale sur ta peau, robe de soie fraîche et mouillée ; Sans autre pli, que la moire de tes veines : sans […]

Timidité, poème de Pierre Reverdy

Après un voyage trop long et des insomnies prolongées, seule la plus grande joie vient t’attendre. Sans aucune certitude ni garantie avec tous les efforts, seulement permis et promis, tu n’es plus seul et prêt à marcher, n’importe où. Le monde te confie sa force en échange de ta confiance. Tu ferais toutes les démarches […]