Barricades mystérieuses (LES)

Ce n’est pas tant le manque d’argent – je me vois encore, étudiant, revendre à perte au même bouquiniste rouennais des éditions originales chèrement acquises – que ma préférence pour ce qu’ils insufflent, les livres, qui a empêché ma bibliophilie de s’épanouir.

Pas d’autre collection non plus que je chargerais de me définir – ou de me sortir un moment de moi. Sauf peut-être des Barricades mystérieuses, mais je veux parler ici du titre. Il n’est peut-être pas de Couperin le plus original si on le compare avec les Fastes de la Grande et Ancienne Mxnxstrxndxsx, les Idées Heureuses, La Ménetou, les Culbutes Ixcxbxnxs, la Crouilli ou la Couperinète

Mais quelle postérité !

Ma collection a commencé avec le poète Olivier Larronde qui, si l’on en croit Marc Barbezat, «ignorait l’existence des Barricades Mystérieuses de Couperin, pour lequel les barricades mystérieuses sont ces obstacles étranges qui empêchent l’homme de s’accomplir et dessèchent de grandes parties de sa nature profonde. » Remarquez comme ces « obstacles étranges » qui les paraphrasent résonnent beaucoup moins que l’original. Il n’empêche, cette phrase produisant son effet, j’ai suivi ce lien que moi aussi (si l’on en croit Barbezat) j’ignorais :

Dans une parenthèse, je succombai au charme des éditions multiples du même ouvrage de Larronde. Vite rompu par l’exhaustif des pièces.

Le hasard m’a mené vers un livre homonyme et conduit à poursuivre mes recherches. J’ose enfin vous livrer, par ces clichés de couverture, la dernière mise à jour de ma collection :

A pas perdus sur le réseau, en quête d’introuvables, je déniche cette sensation unique que la rencontre inattendue d’homologues procure. Bernard G. interprète l’engouement pour le titre, tandis que l’érudition de Simon Evnine témoigne de son expansion dans les arts de la mémoire (en).

Si à l’occasion, vous tombiez sur une pièce qui compléterait ma collection, n’hésitez pas…

Je prends même les doubles.

Voir de même : Polysémie

Maj du 04/04/12

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais rendu public. Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires