Dispositif

Valéry, Écrits divers sur Mallarmé :

« Sur sa table de bois très sombre, carrée, aux jambes torses, il disposa le manuscrit de son poème; et il se mit à lire d’une voix basse, égale, sans le moindre `effet´, presque à soi-même. … Mallarmé, m’ayant lu le plus uniment du monde son `Coup de dés´, comme simple préparation à une plus grande surprise, me fit enfin considérer le dispositif… »

Maj du 4/11/10

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais rendu public. Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires