Etranger

Thème unique, si je n’avais le souci présent de me délimiter.

Je suis regardé.

Ailleurs, l’étranger est celui qui ne se regarde pas. Variations d’une même ignorance ?

Mais pourquoi j’ai toujours collectionné les exils.

Enfant, je pourrais être l’objet de brimades, mais rien de tel. Plutôt une mise à l’écart réciproque. On me repousse d’un pas, je recule d’un deuxième.

En grandissant, je m’éloigne des travailleurs manuels. Je commence à porter des vestes – question d’époque.

Et c’est la distance géographique, pas moins de 10000 kilomètres. Joie de l’exote. Puis tête contre les murs.

Perspectives.

« Un paysage qui paraît étrange dans un tableau n’est souvent que l’imitation scrupuleuse d’un paysage étranger. » (Lexique Grenier)

Voir de même : Fils de

Maj du 10/08/11

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais rendu public. Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires