Fidélité

Mon espèce de fidélité peut être conséquente quand on la veut mettre à l’épreuve.

Il arrive, comme maintenant où j’inaugure cette entrée, qu’on entreprenne de me séduire. Toujours à la même mode. Cela commence par des regards qui insistent, puis des prétextes à m’adresser la parole. Certaines vont jusqu’à m’inviter à prendre un verre, ou même à déjeuner, ce qui est une audace pour une jeune femme de ce pays. Elles sont belles en général et je me laisse charmer, mais sans donner suite à l’invitation.

Elles finissent par disparaître, du jour au lendemain, comme cette employée de l’hôtel M au charme discret mais sûr, ou la fille-mère dont le prénom pouvait signifier « néologisme », et plus étonnant, une brésilienne dont la pulpe délicieuse me semblait hors de proportion.

J’ai cherché les marques d’une faille qui aurait pu les engloutir. Ou peut-être les a-t-on aspirées dans le ciel, comme je l’ai vu dans un film de genre, pour les retirer brutalement de leur mission ?

Qui les a éliminées ?

Aurais-je l’occasion de les revoir, pour avouer combien j’ai été ému, que je m’empresserais de céder à leurs avances défuntes : rétrospectivement.

Voir de même : Amour

Maj du 11/03/11

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais rendu public. Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires