Fil d’Ariane

Il ne faut plus être ce que tu es. Apprends à te perdre dans le labyrinthe au lieu de t’accrocher au fil d’Ariane avec la peur d’un minotaure au ventre.

Examine ce fil : ton angoisse en exagère les dimensions, en suppose l’acier comme succédané de tes nerfs. Mais c’est une corde raide que tu agrippes et la moiteur de tes paumes, ce suif des tièdes, l’entame inexorablement.

Ariane maintenant. Retournant sur tes pas, serais-tu certain de la retrouver telle qu’elle était ? Cette ondulation que tu vérifies de tes mains, en est-elle réellement la cause ? Et si c’était…

Voir de même : Le Petit Sary qui s’Illustre

Maj du 20/09/10

Un seul commentaire

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais rendu public. Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires