Hanoï interlude 25

Vingt-cinquième maillon de la chaîne. Si vous avez manqué les épisodes précédents, vous pouvez les retrouver dans la rubrique « Hanoï interlude ».
 
 

25

de quoi croyez-vous
qu’il vivra
cet homme dur
qui n’a qu’une tête
qu’un bras et qu’un tronc
foule la chaussée
d’un plaid de coton


Hanoï interlude 24

Vingt-quatrième maillon de la chaîne. Si vous avez manqué les épisodes précédents, vous pouvez les retrouver dans la rubrique « Hanoï interlude ».     24 il lève des haltères un balcon le métal effleure tel un gong d’un même effort (à l’envers l’œil brille) use ton égo


Lectures d’août 2014

Lectures d’août 2014 : – Michel Murat : Le Coup de dés de Mallarmé – Thédore de Banville : Le Forgeron – Henri de Régnier : Poèmes anciens et romanesques – Jules Laforgue : Les Complaintes – Gustave Kahn : Les palais nomades – Gustave Kahn : Le vers libre – Jean Moréas : Le […]


Hanoï interlude 23

Vingt-troisième maillon de la chaîne. Si vous avez manqué les épisodes précédents, vous pouvez les retrouver dans la rubrique « Hanoï interlude ».     23 vrai rire pur on ne raille on ne ricane pas d’éclat de ce verre qui entaillait tant


Hanoï interlude 22

Vingt-deuxième maillon de la chaîne. Si vous avez manqué les épisodes précédents, vous pouvez les retrouver dans la rubrique « Hanoï interlude ».     22 de l’hôpital K dos au mur d’angoisse exorbités mains cornant les pages du livre de son cancer (ou d’une autre ?) … ainsi …


Lectures de juillet 2014

Lectures de juillet 2014 : – Flaubert : L’éducation sentimentale – Goethe : Les souffrances du jeune Werther – Paul Imbs : Le Voir-Dit de Guillaume de Machaut, étude littéraire – Guillaume de Machaut : Le Voir Dit – Joseph Conrad : Le cœur des ténèbres – Joseph Conrad : Typhon – Joseph Conrad : […]


Hanoï interlude 21

Vingt et unième maillon de la chaîne. Si vous avez manqué les épisodes précédents, vous pouvez les retrouver dans la rubrique « Hanoï interlude ».     21 du pied au genou l’outil s’expose l’œil prévoit le chaland qui freine il faut bien qu’ils scient les 3 menuisiers mais là ils gruent


Il apparaît d’abord que l’auteur…

Il apparaît d’abord que l’auteur ne manque pas d’intervenir fréquemment comme tel dans le corps même du texte, et d’abord sur la naissance, la conception et le progressif avancement de celui-ci, bref sur la genèse et le devenir de l’œuvre, qui de ce fait est aussi une chronique relativement circonstanciée de sa « fabrication ». Or les […]


Lectures de juin 2014

Lectures de juin 2014 : – Jacques Jouet : Raymond Queneau, qui êtes-vous ? – Italo Calvino : Cosmicomics – Michelle Grangaud : Poèmes fondus – Italo Calvino : Palomar – Michel Grangaud : Les Temps traversés – Benjamin Constant : Adolphe – Raymond Radiguet : Le diable au corps – Stieg Larsson : Millenium […]


Avec le web, l’écriture

Avec le web, l’écriture s’installe dans le définitivement provisoire. D’où l’attirance – attention danger ! – pour les projets, l’ivresse des commencements. Voir ici-même l’exemple des médits, de Hanoï interlude. Je note et prends acte pour la suite. Projets à peine ouverts qu’ils tournent en tâche de fond. Je ne peux avancer que par rémission. […]