Quant au réalisme socialiste

Quant au réalisme socialiste, il en reste malheureusement trop souvent à une simple juxtaposition des mouvements de foule et des aventures individuelles, sans parvenir à établir entre ces deux pôles un moyen terme authentique. En cela il demeure au niveau d’une fausse épopée, la liaison organique de la noblesse y étant abolie sans rien qui la remplace. On saute de la biographie du dirigeant irremplaçable à la description de la foule qu’il commande, sans pouvoir ressaisir une continuité. Le seul rôle que puisse jouer une telle littérature est de soutenir la hiérarchie qui s’est établie, mais comme elle ne parvient pas, malgré ses efforts, à la justifier clairement, comme le lien interne manque, cette hiérarchie est contrainte de la contrôler constamment, alors que naturellement aux temps de l’épopée un tel contrôle était parfaitement inutile. Le romancier du réalisme socialiste reste presque toujours, malgré ses bonnes intentions, un individu perdu dans une foule étrangère, dont les dirigeants se méfient ; le fait même qu’il accepte leur censure montre qu’il est conscient du décalage.

Michel Butor, « Individu et groupe dans le roman », Répertoire II


Pound selon Butor

Je ne m’évertuerai pas à exposer ou à expliquer, excuser, les faiblesses, les aberrations de la pensée de Pound, car s’il est certain que sa tentative poétique se solde par un échec, qu’elle est viciée dès son point de départ par l’insuffisance de certains de ses aspects théoriques, il s’est montré capable d’une appréhension poétique […]


Par ordre alphabétique

Publiée en 2008 dans les regrettés Carnets du Vietnam , Par ordre alphabétique (titre original : Bảng chữ cái) est une nouvelle de l’écrivain Ngô Tự Lập, né en 1962, qui réside actuellement à Hanoï. Peu importe son nom, il ajouterait à la confusion (1)   Je devais dormir depuis longtemps quand je fus brutalement […]


CAO Bá Quát à Batavia

Les Annales impériales évoquent l’envoi d’émissaires à Batavia en janvier 1844 sans mentionner le nom du poète mal en cour (et qui sera tué à la tête d’une jacquerie dix ans plus tard). C’est pourtant bien lui, CAO Bá Quát, qui embarque sur l’Oiseau Peng qui se déploie. Dans les 36 poèmes qu’il compose dans […]


La Mer des anecdotes

On peut lire dans les Annales impériales vietnamiennes de 1832, à la dixième année du règne de Minh Mạng, en substance : « Ordre est donné au fonctionnaire dégradé Phan Huy Chú de se rendre en mission officielle à Batavia. » Phan Huy Chú, poète et encyclopédiste, ne sera ni le premier ni le dernier mandarin envoyé dans […]


Lectures de juillet 2016

Lectures de juillet 2016 :   – Duong Dinh Khuê : Les chefs d’oeuvre de la littérature vietnamienne – Nguyen Khac Viên et Huu Ngoc : Anthologie de la littérature vietnamienne – Nguyen Khac Viên et Huu Ngoc : Anthologie de la poésie vietnamienne – Lê Thanh Khôi : Aigrettes sur la rizière – Sade […]


Nous les autres

Pas écrit une ligne depuis Hanoï interlude. Mais lectures nombreuses, rempli beaucoup beaucoup de petites fiches en vue d’un chantier qui me permettra d’approfondir mes langue et culture vietnamiennes. Le but ultime en serait cet idéal de détachement que cite Todorov dans La conquête de l’Amérique : « L’homme qui trouve sa patrie douce n’est qu’un […]


Lectures de juin 2016

Lectures de juin 2016 : – Maurice Durand : Introduction à la littérature vietnamienne – Maurice Durand : Les genres littéraires de l’ancien vietnamien – Sade : Les infortunes de la vertu – Georges Cordier : Essais sur la littérature annamite – Charles Maybon : Histoire moderne du pays d’Annam, 1592-1820


Lectures de mai 2016

Lectures de mai 2016 : – Antoine Berman : La traduction et la lettre ou l’auberge du lointain – Yoshiharu Tsuboï : L’empire vietnamien face à la France et à la Chine (1847-1885) – Hédi Kaddour : Les prépondérants – Nguyên Thê Anh : Parcours d’un historien – Fourniau C. et Trinh Van Thao, Le […]


Lectures d’avril 2016

Lectures d’avril 2016 :   – Patrice Morlat : La répression coloniale au Tonkin (1908-1940) – Docteur Hocquard : Une campagne au Tonkin – Léon Werth : Cochinchine – Tzvetan Todorov : Nous et les autres – Tzvetan Todorov : La conquête de l’Amérique – Serge Gruzinski : La pensée métisse – François Jullien : […]