Archives du mot-clef : recueil

En épigraphe à Jerusalem The Golden

En épigraphe à Jerusalem the golden, publié aux Objectivist press, à New York en 1934, Reznikoff a mis cet épigramme de Martial (Livre I, 16) :   Sunt bona, sunt quaedam mediocra, sunt mala plura Quae legis hic : aliter non fit, Avite, liber.   Ce que Reznikoff avait traduit, dans une lettre datée du […]

Chez Reznikoff, le processus de composition

Une piste de lecture pour Reznikoff qui intéresse la composition de Hanoï interlude et plus totalement de cet hyperlivre. Dans le numéro 16 de la revue IF : Chez Reznikoff, le processus de composition concerne autant l’élaboration des séquences que la création d’éléments particuliers de la séquence : autrement dit, l’autrement irreprésentable (et ignoré) espace […]

Hypertexte et recueil de nouvelles

L’article de René Audet « Pour une lecture hypertextuelle du recueil de nouvelles »  rappelle combien tout recueil de nouvelles est par nature hypertextuel (autrement dit « œuvre ouverte », selon Umberto Eco). Double structure : statique / dynamique Un recueil de nouvelles est statique par son architecture, c’est une composition paradoxale qui réunit le fragment et le tout, […]

Le temps positif de Balpe

Selon Jean-Pierre Balpe, inventeur de littérature générative, Le Temps Positif fait partie de l’hyperfiction La disparition du général Proust, disséminée dans une constellation de blogs  et d’hétéronymes sur les réseaux sociaux comme Germaine Proust, Marc Hodges… Ce recueil est présenté ainsi dans la balise <head> que l’on peut consulter dans le code source :  « un […]

Expérience de poésie hypertextuelle

Je partage le constat de Denis Heudré sur la rareté de la poésie hypertextuelle de langue française. Et dans ce carnet m’intéresse notamment le recours au lien hypertexte dans  la construction d’un recueil. Infiniment infime  se présente, selon la balise <head> consultable dans le code-source comme « une première expérience de poésie hypertextuelle pour une balade […]

La lecture et ses mystères

Internet remet au goût du jour le recueil de citations qui avait atteint son apogée à la fin de la Renaissance. Les Anglais notamment, selon Robert Darnton dans son Apologie du livre, « lisaient par à-coups et sautaient d’un livre à l’autre. Ils brisaient les livres en fragments et assemblaient ceux-ci selon de nouvelles combinaisons en […]

Haïku forme ouverte

Lecture passionnée ces temps-ci, un peu chaque jour du « grand incendie de londres ». Internet donne du champ aux formats courts, dont le haïku. Je recopie ce passage qui montre l’aspect ouvert du poème japonais : « – qu’un haïku était toujours (ce que je savais) ouvert, implicitement prolongeable en un long poème par chaînons, un « renku » […]

Quel hypertexte pour la poésie ?

Je reprends en tête de ce nouveau carnet de notes  un texte, Du poème référencé, écrit au tout début de ce site et où j’affirmais – parmi les 3 genres de poésie numérique admis par commodité – ma préférence pour l’hypertexte. Il y était question de la polysémie du lieu et de l’importance du référencement […]